Rejoins mon Club Vidéo Privé
avec une nouvelle vidéo exclusive par semaine !!!

Je suis 6ème Dan de Karaté [vidéo] Lionel Froidure

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Vendredi 9 juin, j’ai été reçu au grade de 6e dan de Karaté par la FFKaraté CSDGE à INJ Paris.

J’ai donc le droit de porter la ceinture rouge et blanche, signe de distinction des hauts gradés. Mais, vais-je le faire ?

J’ai présenté quoi lors de ce passage ? Et le mémoire ? Toutes les réponses dans la vidéo 🙂

[kkstarratings]

Quel est ton point de vue concernant la ceinture rouge et blanche ?

Retranscription de la vidéo : Je suis 6ème dan de Karaté

Salut les budokas !

Vendredi dernier, le 9 juin 2017, j’ai reçu le grade de 6ème dan de Karaté par la Commission spécialisée des dan et des grades équivalents à l’INJ Paris.

Donc je suis 6ème dan, j’en suis très content mais ce n’est pas une finalité.

J’ai pris beaucoup de plaisir à le préparer, j’ai pris beaucoup de plaisir à le faire et j’en profite d’ailleurs pour remercier mon partenaire, mon Uke, Romuald.

Je tiens à dédier ce grade à ma femme et mon fils pour leur soutien inconditionnel.

Le fait de pouvoir porter cette ceinture rouge et blanche me fait très plaisir, mais je ne vais pas la porter tout le temps.

Il faut savoir que le système des grades vient de Sensei Jigoro KANO, le fondateur du Judo, qui a invité Sensei FUNAKOSHI au Japon pour faire connaître au Japon le Karaté d’Okinawa.

À partir de là, Sensei FUNAKOSHI s’est servi de ce système des grades pour l’implémenter dans le Karaté.

Sensei Jigoro KANO s’est aperçu lors de stages qu’il n’était pas évident, lorsqu’il y avait énormément de gradés, donc de ceintures noires, de différencier les gradés et l’enseignant.

Donc il s’est dit qu’il faudrait une ceinture spécifique et c’est en voyant un match sportif du Japon du Nord contre le Japon du Sud, où le Japon du Nord -où il fait froid- était représenté par le blanc et le Japon du Sud était représenté par le rouge, que Jigoro KANO Sensei s’est dit : « voilà les couleurs qu’il faut mettre en avant : le rouge et le blanc ». Donc cette ceinture pouvait être portée par un enseignant lors de stages, etc., à partir du 6ème dan. Donc cette ceinture était une distinction.

Le week-end dernier j’étais à Paris, à l’INSEP, l’Institut National du Sport, pour le stage-séminaire des 60 ans du Nihon Tai Jitsu. Le fondateur de cette méthode est Roland HERNAEZ, qui est pour moi mon « papy » des Arts Martiaux et lors de ce stage, il a fait l’ouverture du stage le samedi matin et il était en tenue blanche avec une ceinture noire, alors que normalement il a une veste bleue et une ceinture rouge. Bien sûr, je sais pourquoi parce qu’il me l’a déjà raconté : cette ceinture, il l’enlève et il met une ceinture noire parce que l’après-midi il y avait des japonais qui venaient enseigner, et même si ces japonais étaient moins gradés que lui, il a enlevé sa ceinture rouge et il s’est mis en ceinture noire pour se mettre en position d’élève.

Pour moi, ce sera exactement la même chose. La ceinture blanche et rouge, je ne la mettrai pas tout le temps. Par exemple, quand je voudrai aller en stage, que je ne dirigerai pas un stage, je serai en ceinture noire. Il est hors de question que je porte une ceinture blanche et rouge, alors que je suis un élève. Quand on arrive dans un stage, on devrait avoir l’esprit « shoshin », l’esprit du débutant, ouvert, prêt à apprendre et non pas se placer déjà, dès le départ, comme un avancé. C’est ma façon de penser. Il y a énormément de gens dans le monde du Karaté qui portent leur ceinture blanche et rouge tout le temps et je n’ai rien contre eux, absolument rien ; c’est juste une façon de penser, par rapport à la tradition que l’on m’a transmise et surtout celle que m’a transmise Sensei HERNAEZ.

Donc la ceinture blanche et rouge, je ne la porterai que si je dirige un stage ; je la porterai de temps en temps quand je dirigerai des cours, mais pas tout le temps, parce que j’aime ma ceinture noire … Cette ceinture noire, je l’ai achetée quand je suis allé à Okinawa pour filmer mon documentaire sur le berceau du Karaté, m’entraîner dans trois dojos prestigieux, avec trois grands Sensei en Goju Ryu, Uechi Ryu et Shorin Ryu.

J’en ai profité pour aller à Shureido, m’acheter une belle ceinture en satin et la faire broder à mon nom. Depuis, je ne l’ai pas lâchée, cette ceinture est tout le temps avec moi, même si je change de Karaté-gi, la seule chose qui ne change pas quand je suis sur un tatami, c’est ma ceinture et moi … Le Karaté-gi change, mais pas la ceinture ! Donc je suis très attaché à cette ceinture noire et voilà pourquoi je vais garder ma ceinture, même quand je dirigerai des cours, alors que je pourrais très bien porter ma ceinture blanche et rouge. C’est juste un choix personnel, ma ceinture noire est importante pour moi.

Après le passage de grade, le soir, on a été invités à la Fédération, il y avait le Président, Francis DIDIER, et les gradés qui nous ont jugés, pour un repas et une remise des ceintures avec diplôme, etc., donc une belle soirée, très agréable. Quand on a mangé, j’étais assis avec des collègues qui passaient le grade, plus les Uke, donc avec mon Uke Romuald, et on a eu la chance d’avoir trois Sensei japonais à notre table, dont Sensei OSHIRO, que j’aime énormément, avec qui je suis allé à Okinawa et avec qui j’ai fait des DVD … Bref, c’est quelqu’un que j’aime beaucoup, beaucoup ! C’est quelqu’un de vraiment simple, très accueillant, il est radieux, il porte la bonne humeur sur son visage. On discutait de cette ceinture, sur le fait de la porter, de ne pas la porter et comme d’habitude, il a sorti quelque chose de simple, que tout le monde dit tout le temps, en général on le dit toujours pour la ceinture noire : la ceinture sert juste à tenir le pantalon et la veste.

Donc pourquoi on penserait comme ça pour une ceinture noire et pas pour une ceinture blanche et rouge ?

Vous me verrez avec quand je ferai des stages de Karaté, vous ne me verrez pas avec quand je suivrai un stage, peu importe l’expert. Si vous venez dans mon dojo, en vacances, je la porterai ou pas, ça dépendra de mon humeur du jour !

C’est une distinction, quelque chose qu’on ne met pas forcément tous les jours, comme une médaille pour un militaire. Un militaire ne va pas mettre tous les jours toutes ses médailles, il va mettre son uniforme de célébration pour pouvoir aller à un gala, etc., mais il ne va pas le porter pour aller s’entraîner. Je pense un petit peu pareil pour la ceinture blanche-rouge.

La ceinture blanche-rouge est là pour vraiment dénoter, pour mettre en avant l’enseignant.

Depuis que je suis rentré de Paris, on me demande bien sûr comment ça s’est passé et ce que j’y ai fait. Le plus simple, c’est d’aller sur le site de la Fédération, d’aller dans les grades, de télécharger le règlement des passages de grades et là vous verrez exactement ce qui est demandé … Non, je rigole, je vais vous le dire !

J’ai passé du kihon, avec l’application du kihon. Derrière, deux katas, j’ai fait un bunkai de Nijushiho et après j’ai fait du Kumite, du Jiyu Ippon Kumite.

Et à la suite, j’ai présenté mon Mémoire aux quatre Sensei, ce Mémoire qui devait être déposé à la Fédération au moins trois mois à l’avance.

En parlant de Mémoires, en général les Mémoires ne sont pas mis à disposition de tout le monde, chose que je trouve regrettable. C’est dommage que la Fédération ne récupère pas ces Mémoires. Dans le monde digital dans lequel on vit, on pourrait les mettre dans une bibliothèque numérique comme le font les Universités pour les thèses, donc ça deviendrait une bibliothèque Martiale où les gens pourraient puiser à l’intérieur pour aller prendre des informations et apprendre, pas que sur le tatami, mais apprendre des aînés, comprendre, lire ce que les aînés ont écrit, ont recherché.

Le but d’un mémoire, c’est de faire des recherches, de le présenter, mais si après c’est mis aux oubliettes, c’est dommage. Ce que j’ai fait doit servir à quelqu’un d’autre et donc je trouve dommage que la Fédération ne le fasse pas.

Certains qui présentent des Mémoires, que ce soit au 6ème ou au 7ème, les partagent, comme mon père et bien d’autres l’ont fait. Donc je vais faire de même, je le partagerai très, très prochainement, via ma Newsletter. Donc pense à t’inscrire maintenant si tu veux lire mon Mémoire, je laisse le lien dans la description ou juste là, dans le coin, un petit pop-up va apparaître.

Pense à t’inscrire à la Newsletter Karaté, tu seras mis au courant dès que je l’aurai mis en ligne et tu pourras le télécharger, gratuitement bien sûr !

Le thème du mémoire, ce sont les trois notions dans les Arts Martiaux, des notions qui sont importantes dans les Arts Martiaux, donc à l’intérieur je prends les termes japonais parce que c’est du Karaté. Ces notions servent autant dans tous les autres Arts Martiaux, même en Arnis Kali, ils peuvent servir en boxe, mais même au-delà des Arts Martiaux.

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, je n’ai rien inventé, tout existe, il suffit juste de le savoir et de lire pour pouvoir les connaître. J’ai juste fait le parallèle entre ces Arts Martiaux puisque je pratique d’autres Arts Martiaux. Donc mon Mémoire était basé là-dessus, mon kihon était aussi basé là-dessus et mon bunkai aussi était basé là-dessus.

Je vous remercie de m’avoir écouté, surtout si vous êtes encore là à m’écouter … Ca veut dire que je n’ai pas raconté trop de bêtises et que je ne suis pas trop ennuyeux !

Merci. A très bientôt, bon entraînement et on se retrouve très prochainement pour une nouvelle vidéo. Ciao !

Lionel Froidure

Jours
Heures
Minutes
Secondes

SOLDES ETE  sur mes DVD Karaté Défense, Karaté Shotokan et documentaires
Utilise le code : ETE2020

D'autres articles / vidéos

3 Comments

  1. Félicitations pour cette nouvelle étape dans ta progression !
    « Même si la ceinture ne sert qu’à tenir le pantalon » Pourquoi s’attacher à une ceinture noire et non pas à sa ceinture blanche, jaune, orange… ou à sa ceinture rouge et blanche ?
    La ceinture noire, tout le monde est fier de la porter elle marque une étape importante dans notre progression.
    Tu aurais le droit d’être fier de porter ta nouvelle ceinture comme tu as porté ta ceinture noire jusqu’à présent.
    Cette nouvelle ceinture est une marque de reconnaissance aussi forte que la noire et marque un passage aussi important surement.
    Cependant, tes explications éléve/enseignant sont très convaincantes et je te remercie pour ton nouveau partage d’idées !

    1. Merci Yahia.
      Il est vrai que l’on s’attache pas trop aux ceintures de couleurs.
      Bonne réflexion, j’avais pas pensé à ça 🙂
      A bientôt et merci de me suivre et lire.
      Lionel

  2. Bonjour Lionel, tout d’abord félicitations pour ton 6 ème dan, en aucun cas tu ne dois régresser et tu dois porter la ceinture rouge et blanche, signe de reconnaissance de tes pairs dans ton apprentissage et ton plaisir à restituer, en effet, tu as pendant plusieurs années, répété des mouvements plusieurs milliers de fois, pour obtenir un mouvement parfait et c’est cette perfection qui est le reflet de ta ceinture, car tu appartiens désormais à l’élite des enseignants, et surtout ta capacité à restituer ce que l’on t’a enseigné, et ce en faisant preuve de pédagogie, avec un aspect ludique et éducatif indéniable.
    Même si tu restes humble dans le cadre de ton passage de grade, sache que ce n’est que la reconnaissance de tes pairs dans la pratique de ton art martial, et le savoir ne vaut que si il est partagé, je pense que celà est également la symbolique de ton 6 ème dan.
    Continue à nous faire rêvé via tes vidéos dépaysante, et à nous perfectionner via tes vidéos d’enseignement.
    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

PROMO ETE

sur mon club
vidéo privé

  • Parfait pour réviser
  • + 40h de vidéo
  • 1 nouvelle vidéo chaque lundi
  • Exercices avec partenaire
  • Exercices pour un travail personnel
  • Exercices pour un travail personnel
  • Pistes d'entraînement

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.