43 exercices pour perfectionner tes katas

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Tout le monde connait le mot kata, cet enchaînement codifié pratiqué par des millions de karaté-ka à travers le monde. Le kata est un répertoire de technique codifié permettant la transmission à travers les génération des technique et des principes inclus dans ces formes. Les répéter inlassablement de la même façon peut être rébarbatif. Il est à mon avis essentiel de sortir de se moule pour le redéfinir et se l’approprier totalement. Pour les professeurs cela permet de varier les cours tout en travaillant le même kata. (très pédagogique et excellent pour les enfants).

Voici une compilation d’exercices que j’utilise personnellement souvent ( perso ou en cours). Certains sont plutôt destiné à des pratiquants avancés adultes, alors que d’autres sont orientés pour des enfants. A toi de faire le tri et j’espère que tu prendras du plaisir à tester tous ces exercices.

Comment faire différemment tes kata de karaté ?

  1. Kata à l’envers – Ura. Au lieu de démarrer à gauche dans Heian Shodan, part à droite. Excellent pour la latéralisation.
  2. Kata en reculant – Go. Tout les déplacements ne se font plus en marche avant mais en arrière.
  3. Kata en Go Ura. A l’envers et en reculant. Maux de tête assuré.
  4. Rembobine. Faire le kata en partant du dernier mouvement pour arriver au début du kata. Attention aux rotations !
  5. La ligne droite. Finit de tourner dans tous les sens, la seule direction autoriser est la ligne droite.
  6. Yeux fermés. J’adore faire cet exercice dans mes cours avec les enfants. Concentration maximale.
  7. Visualise le kata dans ton salon.
  8. Kata escargot. Faire le kata le plus lentement possible. Cela peut devenir même un jeu pour les enfants : le dernier qui termine gagne. Celui qui s’arrête est éliminé.
  9. Résistance et stabilité. A Okinawa, cette pratique est très courante. L’élève fait son kata pendant que le sensei le supervise et teste sa stabilité et sa résistance aux impacts.
  10. Faire lentement les mouvement rapide du kata.
  11. Faire rapidement les mouvement lent du kata
  12. Faire lentement les mouvements rapides et faire rapidement les mouvements lents.
  13. Inverser le tempo du kata. Le rythme du kata est très important mais pour progresser et sortir de la routine, il est important de quitter le chemin défini.
  14. Enervé. Les émotions jouent un grand rôle dans notre aptitude à combattre. Fait le test de faire le kata en s’imaginant être énervé. Mieux, si tu es énervé, défoule toi en faisant ton kata.
  15. équilibre kata karaté sur poutre
    Poutre
    . Rappelle toi quand tu étais enfant, tu étais tout le temps en train de marcher sur un mur, une poutre, cherchant ton équilibre (j’étais comme ça). Voici ton prochain défi : fait ton kata sur une poutre.
  16. Patinoire. Pas conseillé si il y a du monde, mais pratiquer son kata, sans patin à glace, sur une patinoire est excellent pour gérer son équilibre.
  17. Faire le kata sur place sans les positions. On peut aussi bien le faire assis sur une chaise.
  18. Sans les bras. Notre attention est focalisée sur les positions, le placement des hanches, de la verticalité du buste, de la poussée des talons, etc. Très déstabilisant ! Attention de garder la tête droite.
  19. Change de tenue. Le karate-gi à tendance à gommer les imperfections. L’idéal étant de pratiqué en short et tee-shirt moulant pour faire ressortir ses imperfections.
  20. Extérieur. Tu peux pratiquer le karaté partout où l’énergie céleste te conduira. Utilise la Force petit Padawan 🙂
  21. Frappe frappe frappe !!! Demande à tes partenaires d’entraînements de t’entourer et de te présenter des cibles comme les pattes d’ours et pao, cela te permettra de travailler ton Kimé.
  22. Filme toi et regarde des vidéos d’experts.
  23. A vos marques ! Réalise le kata au rythme définit par ton partenaire.
  24. Leste tes poignets et chevilles. Lorsque tu enlèveras les poids, tu te sentiras tout léger. Tu verras une nette amélioration dans ta vitesse et explosivité.
  25. Porte une veste lestée. Excellent pour faire descendre les épaules, placer le bassin.
  26. Morceau par morceau. Travail une séquence à la fois. Répète là autant de fois qu’il le faudra pour arriver au résultat désiré. Ensuite tu pourras passer à la séquence suivante. Activation de la mémoire à court terme (MCT) et excellent pour la mémorisation de l’embusem (diagramme).
  27. Défi 100 kata. C’est simple, fais 100 fois le kata lors de ta séance. Excellent pour la condition physique et surtout le mental.
  28. Fait le kata avec une seule position, par exemple Zen Kutsu Dachi. Tu vas te rendre compte que certain mouvement vont devenir compliqué. Pourquoi ? Tu as appris à ton corps par exemple que Shuto Uke devait se faire en Kokutsu Dachi et non en Zen Kutsu Dachi.
  29. 1 bras dans le dos, main coincée dans la ceinture. Excellent pour se rendre compte de l’importance du Hiki-té
  30. Piscine time. C’est l’heure de faire le kata dans une piscine. Ne pas avoir de l’eau au dessus des épaules. L’eau offre une résistance unique. Je conseille cet exercice à tous les karatéka en pleine convalescence.
  31. Direction le lac. Dans un lac réalise ton kata alors que tu as de l’eau jusqu’au genou. La résistance de l’eau va freiner tes déplacements, par contre tes bras seront libre comme l’air.
  32. Plongée. Tu sais faire de la plongée sous-marine ? Met ton masque, ta ceinture de plombs, pose ta bouteille sur ton dos et hop on fait le kata au fond de l’océan. Au rythme de la tortue 😉 – Attention de toujours être encadré par un moniteur de plongée compétent et de ne surtout pas descendre en-dessous des 10 mètres de profondeur.
  33. karate kata dans le sable à la plage avec Lionel Froidure
    Sable
    . Après un plouf dans l’eau profite du sable pour y pratiquer tes katas. L’ancrage va être essentiel car le sable est une matière meuble qui se dérobera sous tes pieds.
  34. Kata en musique. Prend une musique avec un rythme soutenu que tu apprécies fortement et réalise ton kata en utilisant le tempo de la chanson. La synchronisation est de rigueur.
  35. 50% – J’utilise régulièrement cet exercice comme échauffement. Travail à 50% de ta vitesse habituelle.
  36. Cloué au sol. Imagine que tu as un pied immobilisé au sol et fait ton kata. Tu doit respecté les positions et directions du kata original. Je l’utilise de temps à autre avec les enfants. Je place un petit cerceau au sol et les enfants réalisent le kata en laissant le pied droit (ou gauche) à l’intérieur.
  37. Températures extrêmes. J’ai pas eu l’opportunité de faire un kata dans un sauna car trop petit mais en plein été au Philippines, par 50°C. Fait le aussi en plein hiver par -20°C. Repousse tes limites. Fortifie ton mental.
  38. Tourner autour d’un arbre. Faire le kata tout en se déplaçant autour d’un arbre. Cet exercice m’est venu lors de ma visite au mont Wudang en voyant les jeunes pratiquer le Bagua Zhang.
  39. En haut de la Colline. Fait ton kata en gravissant une colline. Puis en la descendant. Tétanisations des cuisses assurées.
  40. Tromper. Demande à tes amis de t’entourer pendant que tu fais le kata. Leur but est de te déstabiliser en faisant de nombreux gestes martiaux pour t’amener à commettre en erreur dans ton kata. Crise de fou rire assuré avec les enfants.
  41. Ecris ton kata. Cet exercice va t’aider à te familiariser avec le lexique du karaté. Pense à tout détailler : positions, blocage, attaques, rotation, kiai, tempo, etc.
  42. L’escargot. Comme la tortue exécute ton kata très lentement mais cette fois-ci enlève toutes les pauses. Mouvements à vitesse constante du début à la fin.
  43. Bunkai time. Faire du bunkai c’est pratiquer son kata, son application. Quand tu reviendras à ton kata en mode solo tu pourras visualiser tes applications martiales et ainsi te mettre en mode « guerrier« .

As-tu d’autres exercices à partager ?

Si tu as aimé cet article, envoi le à des amis pour qu’ils puissent profiter de ses quelques exercices pour améliorer leurs katas.

14 Comments

  1. Salut Lionel
    Tres interessant en effet ! Sauf la 32 qui peut te couter la vie 😉 je deconseille plus que vivement. En plongée, il faut faire le moins d’effort possible, sinon gare aux accidents.
    A bientot !
    Andrei

    1. Complètement d’accord avec ce commentaire. Niveau 3 de plongée, je déconseille totalement de faire des exercices sans être sérieusement encadré en plongée sous marine !!!

  2. Cher Lionel
    Quoi dire de plus ! J’adore !
    Le pb c’est que, après avoir réussi tous ces figures sur un kata déterminé, on en oublie la forme première ! LOL ! En fait, on fait plus de katas que le nombre requis soit en gros 30 katas x 43 propositions = 1290 katas ! Et je ne parle pas des bunkais associés ! LOL ! LOL !
    Amicalement

  3. super d’avoir réuni les derniers moyens d’aborder un entrainement ludique, j’adore !
    Comme tu vois, on adapte le vocabulaire et ça marche aussi pour les pratiquants de tai chi chuan :

    Comment faire différemment le TaoLu (enchainement Tai Chi Chuan) ?

    1. TaoLu à l’envers – Au lieu de démarrer à droite, partir à gauche. Excellent pour la latéralisation.
    2. Taolu en reculant – Tous les déplacements ne se font plus en marche avant mais en arrière.
    3. Taolu à l’envers et en reculant. Maux de tête assurés.

    43. Bilan time. Faire le bilan c’est analyser sa pratique, lui donner vie. Appliquer tous les fondements et principes en conscience. Vivre vraiment un combat. En tai chi chuan, le travail des exercices à 2 se pratique comme si on était seul, et le déroulement de l’enchainement en solo comme s’il y avait à chaque mouvement un adversaire.
    Fran (pour une version Tai chi chuan)

    MERCI LIONEL !

  4. Great !!! Lionel
    très intéressent ce que tu as publier, je dirai même impressionnant, je trouve que ca peut aider à maitriser le kata.
    BONNE Continuité.

  5. Bonjour Lionel ,

    Les exercices proposés sont vraiment excellents ; pour le pt 16 , à défaut de patinoire, on peut tout simplement enfiler ses chaussettes…effet garanti…lol…

    Bien à toi.

    René

  6. Il est étonnant de constater que le kata est la mémoire du corps. En effet chaque mouvement amene automatiquement le suivant sans se tromper.si l’on part d’un mouvement précis dans le kata, on est souvent perdu.D’ou cette mémoire spécifique corporelle. Bizarre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.