Jours
Heures
Minutes
Secondes

Se filmer pour progresser en Karaté (arts martiaux en général)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Comme tous les passionnés de karaté et d’arts martiaux vous désirez progresser, évoluer, corriger à vos erreurs. Je vous conseille donc, de vous filmer !

Me filmer me direz-vous ? Oh non merci ! Je ne veux pas me filmer, j’ai horreur de me voir ! Je ne suis pas photogénique ! 

Je les entends vos excuses mais rassurez vous, le conseil que je vous donne va réellement booster votre évolution martiale. Ce sera réellement bénéfique pour votre progression dans le karaté (et les arts martiaux en général).

Pour quelles raisons ?

  • Quand on s’entraîne on ne se voit pas sauf si on passe son temps à se regarder dans le miroir du dojo.
  • Vous allez ainsi voir vos erreurs et y remédier par vous même.
  • Vous pourrez voir vos progrès et le chemin parcouru en visionnent vos séances, et rapidement, vous repèrerez vos erreurs.

Un peu de pédagogie sportive

Le Feedback représente l’information concernant la différence entre l’état d’un objectif et la performance. (Richard A. Schmidt)

La vidéo permet de recevoir un feedback impartial. Cette information est primordiale car elle indique au pratiquant l’écart entre ce qu’il devrait réaliser et ce qu’il a effectivement produit. En effet sans aucune connaissance sur le résultat de l’action ou de son déroulement, il est impossible d’en assurer l’acquisition.

Il existe 2 types de feedback : les intrinsèques et les extrinsèques. Le feedback dans nos cours de karaté est souvent verbal, extrinsèque. Par exemple le professeur, le sensei, nous corrige en nous disant de faire attention à tel ou tel point. On a besoin de feedback pour évoluer sur le tatami. La vidéo va nous servir de feedback extrinsèque en nous montrant nos erreurs.

Les feedback intrinsèques sont liés à la connaissance de notre corps en utilisant notre système proprioceptif. Mais le novice ne sait pas l’utiliser.

La vidéo offre de plus une souplesse d’utilisation intéressante pour l’apprentissage du mouvement: l’action peut être visionnée plusieurs fois, à différentes vitesses. Elle peut également être arrêtée sur un élément précis à analyser. Toutes ces possibilités permettent au pratiquant de mieux discerner les différentes phases du mouvement et facilite ainsi son acquisition (Mohnsen, 2001).

Pourquoi est-ce important de se filmer ?

La vidéo est très utilisée dans le monde du sport de haut-niveau pour permettre aux athlètes de voir leurs erreurs de placement, de tactique, de gestion du stress, etc. Elle permet d’avoir un feedback impartial. Alors pourquoi ne pas l’appliquer à tous les niveaux de pratique ?

La vidéo va avoir un rôle important dans la motivation qui se traduira par un engagement plus ou moins marqué, selon le niveau du pratiquant et donc donc une amélioration plus ou moins rapide. Pourquoi ? Car la vidéo est une source de feedback et donc d’amélioration dans le futur.

Personnellement j’utilise la vidéo pour mon auto-évaluation semestrielle. C’est mon juge impartial.

Lionel Froidure à Okinawa avec sensei Kiruna et sensei Oshiro

Comme je le disais plus tôt, le fait de se filmer nous oblige à fixer sur la pellicule nos connaissances sans possibilité de revenir en arrière. Je n’ai jamais rencontré un expert, sensei ou maître qui soit satisfait de son travail provenant d’un vidéo enregistrée dans le passé. Pourquoi ? Parce qu’ils ont évolués entre temps et qu’ils sont beaucoup plus critique envers eux-même.

La vidéo nous renvoie une image fidèle à 100% de notre exécution.

Ce que je pense faire correctement n’est certainement pas le résultat réel !

En détaillant la vidéo de notre kata par exemple, nous pouvons nous rendre compte que l’on pensait faire des techniques correctes. Mais la vidéo nous montre par exemple, une largeur de hanche insuffisante, un hikité mal tiré, une verticalité incorrecte, une retroversion du bassin insuffisante, ou des « appels » avant de démarrer, etc.

Vous avez compris, aucune faute n’échappe à la caméra. A vous de décortiquer minutieusement vos entraînements / prestations pour y découvrir vos maillons faibles et de les corriger par la suite.

Connaître le problème, c’est l’avoir à moitié résolu !

Revers de la médaille :

Attention à ne pas tomber dans l’excès de la vidéo comme se filmer tout le temps, et ne pratiquer que pour avoir une vidéo « parfaite ». Chercher à avoir une image « externe » (visuelle) est une chose mais c’est la sensation qui doit nous amener à cette « image ». Il faut donc avoir une structure interne correcte sur laquelle vous pourrez placer vos techniques.

Les arts internes résument bien cette idée : Si l’interne est erroné, l’externe le sera également.

lionel froidure taichi wudang chine

Conseils pratiques :

  • Prenez votre caméra (smartphone, webcam, etc) et choisissez un endroit de tournage calme qui vous permettra de vous détendre avant de passer à l’action 🙂
  • Un endroit sans passage d’enfants ou d’animaux afin d’éviter qu’ils ne viennent se mettre devant l’objectif. Une autre possibilité pour votre enfant, devenir le metteur en scène 😉
  • Régler votre caméra pour qu’elle puisse enregistrer tout votre corps, de la tête aux pieds avec tous vos déplacements. Ce serait dommage de ne pas voir vos positions de kata.
  • Attention à l’éclairage ! Pas de contre jour, c’est artistique mais pas très pédagogique.
Lionel Froidure filme du karaté

Filmer quoi ?

Vous pouvez vous filmer en train de faire un kata (tao, poomse,etc), du travail à deux, lors de séance de renforcement physique, etc. Tous vos entraînements peuvent être filmés (de temps en temps).

Bonus pour aller plus loin

Vous pouvez cumuler vos vidéos et vos séances de visualisation mentale. Après avoir visualisé et corrigé vos défauts avec la vidéo, partez pour une séance de visualisation pour minimiser vos erreurs, ensuite, direction le dojo pour appliquer les corrections.

Alors allez-vous vous filmer prochainement ? Vous utilisez déjà la vidéo pour vous aider à progresser dans le karaté et autres arts martiaux ? N’hésitez pas à me donner votre avis en laissant un commentaire ci-dessous.

Références : Salmoni, Schmidt, & Walter, 1984 – Schmidt, 1993 – Mohnsen, 2001 – cairn.info

Télécharge mes vidéos de KARATE ceinture par ceinture et Karaté Défense en format HD MP4

D'autres articles / vidéos

10 Comments

  1. Merci pour ton avis Lionel. Perso, j’utilise souvent la vidéo pour me corriger, et bien souvent je n’aime plus ma vidéo précédente car effectivement nous progressons sans cesse lorsque nous sommes dans une recherche d’évolution. Pour infos je pratique le Taiji Quan.

  2. La viéo n’est que le reflet extérieur que l’on donne de notre pratique,
    Les personnes qui désirent progresser s’en serviront, même si ce n’est pas toujours agréable de voir nos défauts, nos tics, pour ceux qui se considèrent les meileurs attention, LA CHUTE PEUT ETRE RUDE.

    1. Oui c’est exact Fabrice, la vidéo n’est que le reflet extérieur de notre pratique.
      L’extérieur (de l’iceberg) est la représentation physique de notre intérieur (partie cachée de l’iceberg), la vidéo peut nous aider à identifier un problème, plus profond, qui ne s’arrête pas qu’au visuel.
      A bientôt

  3. Très bon article, encore…
    Il va falloir que je m’y mette, un moment que j’y pense. Parcequ’il y a une différence entre croire bien faire et bien faire…
    Bonne pratique à tous 😉

    1. Merci pour la lecture et ton commentaire.
      Ni pense pas, fais le 🙂 Je te le conseille vraiment de te filmer en train de t’entraîner. Cela t’aidera à voir certaines de tes erreurs. On en a tous, donc si se filmer pour nous aider à en éliminer quelqu’unes, c’est temps mieux 😉

  4. Salut Lionel,

    comme tu le sais je suis un grand fan de vidéo comme outil d’entrainement, fut même un temps où je filmais chaque entrainement pour pouvoir ensuite décortiquer image par image et comparer les vidéos entre elles. Un élément essentiel pour moi avec l’usage de la vidéo c’est justement de regarder les anciennes, c’est super intéressant parce que ça permet de voir le chemin parcouru, les erreurs corrigées et… celles créées depuis…

    A bientôt,
    Xavier

    1. Salut Xavier,

      Je savais que tu aimais te filmer mais à se point. A chaque entraînement ? Même moi je l’ai pas fais et pourtant je l’utilise la caméra 🙂

      C’est exact que c’est très intéressant de pouvoir COMPARER les vidéos dans le temps. Ne pas voir que les erreurs mais aussi les progrès effectués. Important aussi de voir que l’on ne stagne pas.

      A bientôt

      Lionel

  5. C’est le meilleur moyen pour prendre ses défauts en pleine figure! 😀 et c’est parfois plus efficace que les commentaires d’un prof même s’ils sont important aussi 👍

    1. Je partage et dein expérience certains profs ne savent pas de feedbacks. . Ils passent par le jugement dénigrant. ..
      J ai 35 années de pratique et J ai utilisé la vidéo a chaque préparation de passage de grade…. l expérience et la connaissance demain corps permet de se corriger en augmentant les sensations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.
Choisis ton cadeau !

Articles récents

Stages avec Lionel

Télécharge mon Mémoire du 6ème dan

Les notions indispensables dans les arts martiaux. 

Ton recevras un email avec un lien pour télécharger gratuitement mon mémoire au format PDF. Si par la suite, mes emails ne t’intéressent plus, tu peux te désinscrire en cliquant sur le lien en bas de chaque email. 

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.