Dangereux : les boissons énergisantes

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

La semaine dernière j’ai parlé des boissons énergétiques – Donc un parralléle sur ces fameuses boissons énergisantes s’avèrent obligatoire à mon sens. Red Bull pour ne cité qu’elle et fait toujours l’objet d’une controverse en France. Cette boisson est-elle dangereuse pour la santé ?

Boissons énergisantes

La France fût un dernier pays européen à faire barrage à cette boisson – Les experts disent qu’elle n’a pas fait la preuve de son innocuité mais la marque a réussi à s’imposer en mettant la pression sur le gouvernement français, en le menaçant de poursuites judiciaires, car il n’y a pas de preuve de la dangerosité de la boisson…

Boissons énergisantes, sont-elles dangereuses ?

Comme à chaque fois que l’on se pose une question sur un aliment ou un médicament, il faudra attendre plusieurs années et une foultitude d’études contradictoires pour savoir si on peut consommer sans risque tel ou tel produit. En attendant, même s’il existe d’énormes doutes sur cette boisson, le principe de précaution ne s’applique malheureusement pas.

Mais si on écoute ce que nous disent les médecins du sport et les spécialistes de la nutrition chez le sportif, il y a de quoi bannir définitivement ces boissons de l’hydratation d’un pratiquant avant, pendant ou après une session. Voici une petite synthèse des effets supposés des boissons énergisantes : je n’invente rien…

Il ne faut pas confondre les boissons énergisantes (type Red Bull) avec les boissons énergétiquess de l’effort (GatoradeIsostar ,…). Ces dernières répondent parfaitement à des critères nutritionnels adaptés à l’effort physique en ce qui concerne l’apport énergétique, le dosage en glucides et en sodium, leurs propriétés osmotiques, etc.

Les boissons énergisantes, elles, ont une composition inadaptée à l’effort physique.

Elles (les boissons énergisantes en général) sembleraient présenter des propriétés acidifiantes sur l’organisme qui pourraient favoriser des blessures comme des tendinites par exemple.

La caféine contenue dans ces boissons présente de nombreux effets indésirables.
La caféine a un effet diurétique (qui fait uriner) et pourrait entraîner une déshydratation et des désordres électrolytiques pendant un effort intense pouvant être à l’origine de blessures musculo-tendineuses ou pouvant perturber la récupération après l’effort. Une boisson énergisante ne peut donc pas réhydrater correctement un sportif du fait de ces propriétés diurétiques. Une canette de boisson énergisante contient environ 80 mg de caféine, pas loin de la dose de perception des effets indésirables (100 à 160mg), et proche de la limite supérieure de consommation quotidienne admise (200mg/jour). La présence de caféine à concentration élevée dans ce genre de boissons induit sur l’organisme des effets secondaires cardiovasculaires: tachycardie, hypertension artérielle,… qui s’opposent à l’adaptation à l’effort. La caféine augmenterait également le risque de trouble du rythme cardiaque à l’effort.

Des avis scientifiques éclairés ont mis en garde contre de possibles effets secondaires rénaux, thyroïdiens, neurologiques ou des troubles comportementaux liés au Red Bull. La toxicité redoutée (mais non prouvée) de certains composants présents à taux élevés dans ces boissons (comme la Taurine (acide aminé qui ne vient pas des testicules de taureau contrairement à un mythe largement répandu sur la Toile…) ou le Glucuronolactone), serait d’autant plus importante à l’effort que la déshydratation relative augmente encore leurs concentrations dans l’organisme.

Ces boissons énergisantes contiennent peu de sodium et pourraient induire une hyponatrémie lors des efforts prolongés en atmosphère chaude (entraînement l’été par exemple ou dans un dojo mal ventilée). Une hyponatrémie peut se manifester par une asthénie, des troubles digestifs ou encore des troubles de la conscience pouvant aller jusqu’au coma.

Les boissons énergisantes contiennent une très forte concentration en glucides, de l’ordre de 112 g/litre (27 g/canette, soit l’équivalent de 6 sucres), ce qui est largement supérieur aux 30 à 50 g/litre recommandés. Cette forte teneur en sucre n’implique pas un meilleur apport énergétique car à de telles concentrations l’assimilation digestive des glucides est fortement perturbée. Ce genre de boissons trop sucrées peut entraîner des troubles digestifs et même des hypoglycémies réactionnelles quand elles sont consommées juste avant une session par exemple.

Ces boissons apportent des vitamines du groupe B en quantités très importantes alors que nos besoins en vitamines B sont déjà couverts par une alimentation équilibrée. La concentration en vitamine B de ces boissons pourrait avoir un effet délétère voire même toxique lorsqu’on boit plus de 2 cannettes.

La consommation de boisson énergisante ne semble donc pas être adaptée à l’effort, ni à la récupération sportive. Les recommandations du fabricant qui préconise de diluer le boisson avec de l’eau lors d’un effort physique, n’apparaissent pas suffisantes pour annihiler les effets secondaires et le risque toxique potentiel de certains composants.

redbull et le sport

Les experts ne reconnaissent aucun intérêt nutritionnel à cette boisson.

L’innocuité de cette boisson sur la santé ne peut être prouvée, car les limites de toxicité pour la Taurine et le Glucuronolactone demeurent inconnues. Il semble impossible pour le moment d’établir une relation dose-effet, qui autoriserait une consommation modérée sans danger pour l’homme.

Il faut tout de même préciser que ce type de boisson énergisante:
– ne contient pas d’alcool (le mélange avec de l’alcool, courant, est à proscrire totalement).
– ne contient pas de produit susceptible de positiver un contrôle anti-dopage (depuis que la caféine ne fait plus partie des substances interdites dans la plus part des sports).

Je vous déconseille la consommation de ce type de boisson, au même titre que je déconseille la consommation excessive de café ou de tout autre excitant. Ces boissons sont souvent utilisées par les étudiants pour donner un coup de « boost » pendant les exams ou pour « tenir » jusqu’au bout de la nuit en soirée par exemple. Mais au final, les personnes qui abusent de ce genre de produits se retrouvent déphasées, insomniaques, ou irritables dans la vraie vie, car elles perturbent leurs rythmes biologiques naturels (quand on a sommeil, il faut aller se coucher et non pas se resservir une boisson énergisante pour veiller encore plus tard…).

Pour être au top de sa forme, une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et une bonne hygiène de vie sont les meilleurs ingrédients. Nul besoin d’y ajouter des « boissons énergisantes ».

Après c’est à vous de voir, nous sommes dans un pays libre ou le libre arbitre est roi. Donc à vous de choisir.

Si vous avez la moindre amélioration à apporter au contenu de cet article, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires de cet article.

Crédit photo : kodomut – kun0me

5 Comments

  1. Entièrement d’accord. Faut pas en abuser, comme tout. Malheureusement on ne vit pas dans les conditions « idéales » : alimentation équilibrée, activité sportive régulière, pas de stress ni contrariété, bon sommeil… Tout ça reste de la théorie (surtout quand on a des enfants 😉 )
    Amicalement,
    Andrei

  2. En effet, aucun intérêt pour ces boissons « Ã©nergisantes », si ce n’est pour ceux qui les fabriquent….

  3. C’est de la (pardonnez moi l’expression) merde toutes ces boissons énergisantes.. Encore du buisness fait sur la crédulité des gens, qui pour certains en consomment enormement.. Alors sur le court terme peut-être qu’effectivement il n’y aucun danger (bien qu’en Juin 2012, 2 morts ont étés rapporté et seraient liés de prêt ou de loin à la consommation de ces boissons).. Maintenant qu’en est-il sur le long terme.. Y’a-t-il eu des études poussés sur le sujet ? Et le phénomène d’addiction on nous en parle aussi ? Non.. Donc tant qu’il n’y aura pas d’études sérieuses sur le sujet, pour ma part je verrai ces boissons d’un mauvais oeil. Après cela n’engage que moi. Comme j’aime à le dire « Redbull donne des ailes, mais à force il « flingue » le coeur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.