Je ne suis pas prêt pour mon passage de grade de karaté !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Vous est-il arrivé d’avoir un élève qui vous dise qu’il n’ira pas au passage de grade du club parce qu’il n’est pas prêt ?

Cela m’arrive malheureusement souvent et pas plus tard que la semaine dernière. Mais la plus part du temps l’élève ne me le dit pas et je n’ai pas l’occasion de lui dire pourquoi il devrait y participer.

Le fait de ne pas venir au passage de grade démontre que l’élève part du principe que c’est une évaluation sanction.

Une sanction dans le sens où il peut accéder à un grade plus élevé ou être sanctionné par une insuffisance technique dans la réalisation des divers UV. De surcroit les résultats sont annoncés devant l’assemblée !

Passage de grade ou évaluation ?

Un passage de grade ne devrait pas s’appeler ainsi, on devrait plutôt dire, évaluation ou bilan des connaissances et des compétences. Je n’ai pas encore fait ce changement mais c’est pour bientôt 😉

Evaluation formative et non une évaluation sanction

« Passage de grade » a une connotation d’examen. Soit on réussit , soit on échoue. Coté positif : changement de couleur de ceinture . Coté négatif : échec et renvoi émotionnel au redoublement scolaire ou professionnel. Que ce soit dans n’importe quel cas, réussite ou échec à son « examen », l’élève ne sera pas plus avancé dans sa pratique qu’il ne l’était avant son test .

Les passages en club ne devrait pas se baser sur le modèle de celui des fédérations. Reçu / Ajourné.

On devrait faire une évaluation qui soit formative, et c’est ce que j’essaye d’instaurer depuis quelques années au sein de mon club. L’élève ne devrait pas repartir avec comme seuls éléments, quelques mots et une note, mais avec une véritable feuille de route pour les mois à venir.

Cette fiche devrait souligner les problèmes à résoudre afin de progresser et préciser tous les points forts. C’est sur cet équilibre que l’élève va pouvoir construire son évolution martiale. Faire le point entre ce qu’il pensait faire correctement et ce qu’il ne l’est pas ; et inversement.

Avec cette feuille de route remplie d’annotations, de conseils, l’élève va pouvoir travailler ultérieurement sur ses points forts et faibles. Relire ces notes dans 6 mois pour faire le point avant sa prochaine évaluation.

La critique est toujours bonne à prendre si elle est constructive et bénéfique à la progression. En France nous savons critiquer mais savons nous aussi bien féliciter ?

passage de grade karaté

Pour l’équipe pédagogique, cela va demander plus de travail et de temps pour réaliser un bilan de l’élève afin que l’évaluation soit formative.

Un de mes élèves m’a dit hier que j’étais très exigeant et qu’il ne viendrait pas au passage parce qu’il ne se sentait pas à la hauteur de mes « attentes ». Aïe !!! Le message a du mal à passer.

Oui je suis exigeant avec mes élèves et je le suis encore plus avec moi-même. J’aime voir mes élèves progresser, comprendre, apprendre et surtout avoir du plaisir.

(Je suis encore plus exigeant avec les compétiteurs ou élèves préparant des grades « supérieurs » ou en cours de formation pour être enseignant ; mais ça c’est une autre réflexion.)

Il est indéniable que certain élève ne peuvent pas venir souvent en cours car ils ont une vie à côté du dojo ; où ils ont peut être des désagréments au travail, des soucis à la maison, des problèmes de santé… Mais ils viennent s’entraîner et avec le sourire. Cela m’indique qu’ils prennent du plaisir à venir et que pendant cette bulle « martiale » ils ne pensent plus à autre chose. Je suppose qu’ils aimeraient venir plus souvent. Les arts martiaux c’est ça aussi. Il est donc évident que ces personnes ne se sentent pas de venir à un passage de grade « sanction », car ils savent qu’ils ne sont pas venu de façon régulière en cours et ils culpabilisent.

Ces pratiquants ont d’autant plus besoin d’une évaluation formative pour mettre en lumière leurs progrès pour les motiver, et leur démontrer qu’ils ont progressé. Il n’est pas question de souligner que les manques mais d’indiquer aussi les progrès accomplis.

A chacun son chemin, à chacun sa façon de le parcourir avec les moyens que l’on peut mettre en place et qui nous conviennent le mieux. Et nous autres enseignants, de les accompagner du mieux que l’on peut.

Ne craint pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter.

Et vous, comment gérer-vous vos passages de grade, vos évaluations ?

D'autres articles / vidéos
Lionel Froidure

Lionel Froidure

Fondateur de Imagin’ Arts - CN 6ème Dan Karaté - CN 5ème dan Arnis Kali - Professeur diplômé d’état DEJEPS - Instructeur Arnis Kali 3ème degré WADR - Enseignant au Blagnac Arts Martiaux - Ma citation : "Pour être un pratiquant il faut pratiquer. Alors pratiquons. » - J’adore partager mes connaissances pour vous permettre de progresser que ce soit au dojo, en stage et bien sur dans mon club vidéo privé.

2 Comments

  1. Bonsoir
    Je viens de passer un examen, pour l’obtention de la ceinture orange. Nous aurons les résultats dans 3 jours.
    Le stress m’a beaucoup occupé l’esprit et perturbé, à tel point que j’avais le « trac » : j’oubliais des choses simples, je faisais des confusions, des erreurs dans mes révisions. Heian Nidan que je connaissais par coeur devenait du gruyère…
    Et pourtant je suis Sandan en Judo Jujitsu, mais c’était il y a 22 ans…
    Je prenais très au sérieux ce passage, je ne voulais pas faire d’erreur, décevoir le prof que j’apprécie.
    Mais la motivation m’a fait redoubler de travail, et c’est LA que j’ai progressé. Comme pour mes passages de Dan en Judo Jujitsu : j’ai énormément bossé, révisé, élaboré un plan de révision et m’y suis tenu.
    Le sensei nous a dit : « Je veux vous préparer pour l’examen du premier Dan de telle manière que vous méritiez un second Dan pour être prêt pour le 1er. Je voudrais que vous méritiez 18, sâchant qu’avec le stress votre prestation méritera 14… ».
    Qui n’est pas stressé à l’entraînement lorsqu’on travaille avec un partenaire et qu’il doit envoyer un Mae Geri ? Bien sûr, c’est un copain, on sait ce qu’on a à faire, on sait qu’il va contrôler son coup, et le stress n’est pas très élevé. Mais, si on prend ce travail au sérieux, l’un comme l’autre, lui il va envoyer fort et sans doute avec un kiaï, et moi je me concentre pour ne pas anticiper et réagir avec kime. On va essayer d’être efficaces, pas mous ou complètement détendus…
    C’est un travail, un entrainement, censé représenter une réalité dans laquelle notre vie pourra être en jeu un jour. Donc il y a une part de stress. Mais on s’entraîne pour essayer de gérer ça, donc on accepte de sortir de sa zone de confort, de se concentrer.
    L’examen c’est pareil, on se concentre, et s’il y a une erreur, eh bien on n’a pas tout perdu, on a appris quelque chose, on a progressé, parce qu’il ya des chances qu’on corrige cette erreur par la suite.
    On pratique un art martial, pas du tricot ou de la belote. Nos prédécesseurs étaient des samourais. Pensez-vous qu’ils avaient une chance de s’en tirer vivant s’ils n’étaient pas concentrés lors d’un combat ? Le stress d’un examen de passage de grades n’a rien à voir avec un combat à mort, mais si on veut progresser on doit penser que c’est sérieux, que ça pourrait être dangereux, alors on se concentre, on travaille, on s’entraîne et on se laisse évaluer, pour savoir ce qu’il reste à corriger, à améliorer.
    L’entraînement sert à ça. Et progresser dans le karaté, c’est aussi progresser dans la vie.
    Alors, merci aux passages de grades, même si ça me fout une pétoche noire…
    Salutations cordiales et martiales à tous.

    1. Merci pour ton partage.
      Il est vrai que le passage du grade doit amener l’élève à mieux gérer son stress. Cela l’aidera pour ses grades mais aussi dans la vie de tous les jours. Une élève avait tellement le stress qu’elle en oubliée totalement ses katas. A force de travailler sur son conscient et inconscient, elle a réussit à passer sans encombre son premier dan et son entretien pour son nouveau travail. Le dojo = une école de la vie.
      A bientôt et belle continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.
Choisis ton cadeau !

Articles récents

Stages avec Lionel

Télécharge mon Mémoire du 6ème dan

Les notions indispensables dans les arts martiaux. 

Ton recevras un email avec un lien pour télécharger gratuitement mon mémoire au format PDF. Si par la suite, mes emails ne t’intéressent plus, tu peux te désinscrire en cliquant sur le lien en bas de chaque email. 

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.