fbpx

Age Uke – blocage remontant – Jeudi Karate #7

Partons à la rencontre du mouvement Age Uke qui veut dire littéralement : blocage vers le haut ou blocage remontant.

Comme dans ma précédente vidéo sur Gedan Barrai, je ne vais pas t’apprendre à faire le mouvement, mais plutôt te donner quelques clés de travail.

Age Uke est souvent utilisé dans beaucoup de kata de karaté, tous style confondu, on le retrouve notamment dans Heian Shodan, Heian Nidan, Jion, Nijushiho, Hangetsu, etc. Il est essentiel de bien le connaître pour pouvoir l’appliquer ensuite avec un partenaire en Bunkai, Ippon Kumite, Jyu Ippon Kumite, Self, etc.

Dans son exécution basique, le Age Uke est utilisé pour se défendre contre une attaque au visage directe Oi Zuki. Dans son exécution plus avancée, celui-ci peut être réalisé pour se défendre contre une saisie des revers.

Points importants du Age Uke

  • Coordonnez vos 2 bras
  • Ne levez pas les épaules
  • Garder le centre
  • Blocage de 3/4 profil
  • Contraction uniquement à l’arrivée pour verrouiller votre mouvement (décontraction/contraction/décontraction)

Applications de Age Uke

⚠️ Cette vidéo n’a pas pour vocation de démontrer toutes les applications possible de Gedan Uke, ou toutes celles que je connais. Il en existe de très nombreuses et, évidemment, je ne le connais pas toutes. Il s’agit plutôt d’un échantillon de techniques permettant de faire un blocage, un dégagement, une attaque […] avec Age Uke. A vous de vous appropriez le mouvement.

#1 – Oi Zuki Jodan : Reculer et bloquer l’attaque avec Age Uke. Contre-attaque avec Gyuaku Zuki par exemple. Forme classique que l’on retrouve dans le travail du Kihon Ippon Kumite.

#2 – Oi Zuki Jodan : Sur la même attaque que précédemment, partir à l’intérieur et dévier l’attaque avec l’armée du Age Uke. Faire la technique finale en forme d’Atemi. Les 2 mouvements de bras se réalisent dans le temps du déplacement Marwari Ashi. Sans cette synchronisation, la frappe ne sera pas liée aux corps et perdra donc en efficacité.

#3 – Mae Geri : La clé pour réussir cette technique est de bien gérer la distance. Un pied sera, normalement, toujours plus long qu’une jambe. Il faut combler cette différence. Pour palier à se problème, lors de l’attaque je réalise une esquive de corps, Tai Sabaki, non pas juste latérale mais également vers l’avant.

#4 – Saisie des revers et tentative de coupe de tête : Dès la saisie, je lance ma préparation ma main en direction du visage, du cou de mon partenaire pour éviter que celui-ci ne puisse me mettre un coup de tête. Puis je lance mon Jodan Age Uke sous une forme d’Atemi, tout en tirant la main droite de mon partenaire vers mon Hikite : pour ne pas qu’il s’échappe mais aussi pour rajouter de l’efficacité à ma frappe.

Merci à mon partenaire et ami : Dominique

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email

8 Comments

  1. Effectivement ,on a souvent tendance à envoyer age uke vers le ciel , le principe pourtant étant de freiner net son attaque ,soit sous le menton , ou autre mais toujours cet esprit qui traverse bien plus q’au delà de l’attaque ,d’où un zenkutsu bien ancré et poussif ..penser que nôtre age uke est pour traverser l’attaque ..difficile à travailler en club .bonne vidéo ..

  2. Lionel
    Bien ! Bien ! Ça m’a plu ! Quelle efficacité ! J’adore le deuxième mouvement qui en balayant le bras droit du partenaire par notre main opposée donc droite provoque déjà un léger déséquilibre lequel va être accentué par notre atemi, avec, bien évidemment, comme tu le soulignais, une exécution de ce mouvement quasi- synchroniquement par nos deux bras qui vont se succéder : d’abord balayage d’un bras et quasi-instantanément atemi avec l’autre bras ! Avec ici en plus le pied gauche qui accompagne l’atemi, accentuant encore plus le déséquilibre du partenaire. En résumé, le partenaire est trois fois déséquilibré : – par le blocage – par l’atemi – par le mouvement de notre pied qui vient renforcer le deséquilibre. Pas mal ! Pas mal ! Merci Lionel – Marcel

  3. effectivement, ce n’est pas qu’un blocage ! C’est egalement une façon de se liberer d’une saisie de poignet , direct ou opposé.
    Comme tu le signales , le temps preparatoire de l’armer que l’on apprend en pedagogie est à utiliser dans un premiers temps , tres court, pour devier puis frapper ou bloquer avec le mouvement efficace !
    encore un bel article

  4. Toutes ces nouvelles façons, vont me permettent d’élargir mes connaissances et mes compétences, afin de les utiliser lors des cours que je dispense. Merci à toi Lionel et tes partenaires !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel