Ikkyo Omote avec Naka Irimi – Léo Tamaki

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Dans cette vidéo d’Aïkido, l’expert Léo Tamaki vous propose de travailler sur le principe Naka Irimi avec la technique Ikkyo Omote

Ikkyo Omote avec Léo Tamaki

Extrait de la vidéo « Etudes sur Yokomen » disponible sur Imagin’ Arts Tv – Aussi disponible en version VOD Streaming

Retranscription de la vidéo :

J’ai décidé d’utiliser le mouvement Ikkyo Omote pour illustrer l’entrée Naka Irimi. On a toujours la notion de Irimi, on va rentrer. Ici, la main rentre et nous, on part vers intérieur. Cette entrée est évidemment plus dangereuse que le Soto Irimi. C’est à dire lorsque l’on fait Soto Irimi, on va s’écarter de la main qui est libre. Ici, on va se rapprocher de la main qui est libre. A partir du moment où l’on se rapproche du partenaire, on rentre de toute façon dans une zone de danger, tant pour la personne qui attaque que la personne qui reçoit l’attaque. 

Il n’y pas d’endroit on l’on peut être à l’abri d’un coup, un coup de genou, épaule, hanche, coude, poing, etc. Il y aura toujours un moment où l’on peut être frappé. Il est donc important de créer tout de suite un Kuzushi au ski important que possible. Kuzushi : déséquilibre, déstructurer le partenaire en prenant un ascendant sur lui.

À partir de là, bien sûr le partenaire pourra toucher, se sera tout à fait différent si vous êtes à cet endroit-là. Le coup ici sera bien plus efficace que si il est dans cette posture. Lorsque vous rentrez, il faut aussi résister à la tentation de repousser. On a très souvent peur quand une attaque arrive et on fait ce genre de chose. Le partenaire risque de repartir pour revenir après. Vous voulez qu’ici lors de votre entrée que le partenaire soit prit dans ses hanches. Vous voyez la position des talons. Si vous repoussez, il va reculer. Une fois que le partenaire est pris, ici, comme toujours, on va continuer à travailler sur cette perception. Il ne faut pas aller ici récupérer le bras au risque de se voir recevoir le mouvement ou une frappe. Il est essentiel ici d’être sur le partenaire.

Ici à nouveau, il ne faudra pas pousser le partenaire, il risque de reculer. Notre déséquilibre ici a été créer, il nous importe de ne pas le perdre. Renter ici en créant un déséquilibre vers le haut puis vers le bas.

On veut créer un Kuzushi. Ce qu’il faut savoir, c’est que le corps humain est fait pour récupérer son équilibre. Depuis notre enfance, dès que l’on est en déséquilibre, on essaye de le récupérer. Et très souvent dans la façon de réaliser cette technique, on voit ce type de mouvement. Cela fonctionne s’il garde ses pieds sur place. Là, le mouvement peut fonctionner. Si le Uke est libre, disponible et pas aïkidoka, c’est un mouvement qui a très peu de chance de réussir. Donc ici une fois que vous avez créé ce mouvement, on rentre ici chez lui, déséquilibre vers le haut puis vers le bas.

Commandez votre exemplaire sur www.IMAGINARTS.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.