Perdu en Chine

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Après mon problème à la douane en chine, voici une nouvelle anecdote en terre martiale 🙂 Laisse moi te raconter une histoire qui m’est arrivé lors du tournage du documentaire Wudang Shan. Je me suis retrouvé tous seul dans la campagne chinoise.

Découvre les 2 documentaires En Terre Martiale à Wudang :

Tous mes documentaires sont disponible en ligne sur DIGITAL

Retranscription de la vidéo : Perdu en Chine

Salut les budokas ! J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui, je vous explique comment je me suis retrouvé tout seul, perdu en Chine …

En 2011, je suis parti en Chine pour faire mon documentaire sur la lignée du Wudang, donc du Wudang Pai, avec le grand Maître Yuan LIMIN. Le documentaire s’appelle « Wudang Shan« .

J’étais aux Philippes à cette époque et donc je suis allé directement en Chine pour faire le tournage, où je devais retrouver mon ami, Charles-Henri BELMONTE, qui est le responsable en France de l’école. On devait donc se retrouver dans une petite ville proche de Wudang.

Je pars de Manille et j’arrive donc à Pékin, Beijing.

Je passe deux, trois jours sur place à me balader, à profiter de la ville, à faire quelques clichés et après je pars prendre mon avion. J’avais deux heures d’avance par rapport à notre rendez-vous, donc pas de souci, je regarde les vols … OK, le prochain vol c’est le bon, il arrive dans quasiment deux heures. Petit aéroport, absolument rien à faire, perdu dans la cambrousse chinoise.

J’attends deux heures, puis le vol arrive et là les gens sortent, je suis impatient de retrouver mes copains, je vois les gens sortir, sortir, sortir et toujours pas de Charles-Henri … Mais qu’est-ce qu’il fait ?… OK, ils sont peut-être retardés dans l’avion, je ne sais pas, donc j’attends encore un petit peu, plus personne ne sort. C’est un aéroport tellement petit qu’il n’y a qu’un seul vol qui arrive toutes les heures, donc je ne pouvais pas les louper ! Je vais voir à la réception des bagages, sur le seul tapis pour la réception des bagages et là, toujours rien, plus de bagages, plus rien …

Donc je me retrouve tout seul, avec juste les techniciens au sol, les hôtesses et quelques gardes par ci, par là, mais vraiment pas grand-chose. Donc là, je me dis « c’est vraiment bizarre » … J’allume mon téléphone, je le mets en mode international, je regarde pour savoir s’il n’y a pas un message de Charles-Henri pour me dire qu’il y avait un problème, mais vu qu’il arrivait avec un groupe, je me suis dit « c’est quand même assez bizarre » … Rien du tout ! Bon OK, je vais attendre le prochain vol qui arrive de Pékin, il était prévu en début d’après-midi et l’après-midi, rebelote : personne, pas de coup de fil, pas d’e-mail, rien … En plus, les e-mails, comme il n’y avait pas de 3G, impossible d’y accéder ! Il n’y avait pas de borne Internet, donc pas de coup de téléphone, pas de news et c’était le dernier vol de Pékin de la journée. Donc là, je commence à réaliser que je me suis peut-être trompé de jour … Donc je me retrouve tout seul en plein milieu de la cambrousse, autour de l’aéroport il n’y a rien, à part des champs et des routes. Je vois que les taxis commencent à partir, donc là je commence à me dire : « Lionel, il va falloir vraiment que tu bouges parce que sinon il ne va plus y avoir de taxi et tu vas passer la nuit devant l’aéroport, ils vont fermer et ils vont te mettre dehors » ! Donc je choisis l’option de prendre un taxi, je me fais comprendre tant bien que mal pour qu’il m’amène dans la ville la plus proche -ville que je ne connaissais pas- et qu’il m’amène en centre-ville. Au bout d’un petit moment il comprend ce que je voulais grâce à mon petit dictionnaire, il m’amène en centre-ville, je vois un hôtel, je rentre dans l’hôtel, je prends une nuit … Très surpris de voir un blanc, qui en plus ne parle pas chinois, eux parlaient trois mots d’anglais, c’était très, très compliqué !

Donc là, je monte, superbe chambre pour une miette de pain ! Je prends ma douche, tranquille et comme disent les philippins je me dis : « Bahalana », qui vivra verra ! On verra bien, je retournerai demain matin à l’aéroport. Donc le soir, après ma douche, je sors, je vais manger, je fais un petit tour, le lendemain je me lève à 6 heures, je reprends un taxi, donc pareil je me fais comprendre pour repartir à l’aéroport, j’attends un tout petit peu, je vois le vol arriver et là, soulagement : je vois mon pote Charles-Henri … Ah, c’était excellent !

Mais bon, pendant 24 heures, j’ai quand même un peu balisé de me retrouver tout seul en Chine … Bon, j’aurais pu me débrouiller, reprendre un vol pour revenir à Pékin et après reprendre un vol pour aller à Manille, mais on devait commencer le tournage et malheureusement, je me suis trompé de date, j’avais pris mon vol un jour avant par rapport à notre rendez-vous, donc forcément je ne pouvais pas les retrouver !

Mais à partir de là, tout s’est super bien passé, un bus nous attendait, on est rentré dans le bus, on est parti direction Wudang Shan, la montagne sacrée, on a retrouvé le Maître Yuan LIMIN et j’ai passé trois semaines absolument exceptionnelles à filmer et à pratiquer avec eux.

Et si tu veux en savoir plus, je t’invite à cliquer sur ce lien pour en savoir un petit peu plus sur ce superbe documentaire en Terre Martiale « Wudang Shan : les Guerriers du Tao« .

Si tu as aimé cette vidéo, inscris-toi à la Newsletter.

Je te dis à très, très bientôt et bon entraînement !

Lionel Froidure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.