Le Kyudo c’est quoi ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Un mini docu sur le Kyudo : la voie du tir à l’arc japonais

Voici un mini documentaire, à consulter gratuitement, sur l’art du tir à l’arc japonais : le Kyudo.

Vous voulez en savoir plus sur le Kyudo ? Je vous conseille de vous diriger vers la fédération française , et je tiens à la remercier de m’avoir permis de réaliser cette petite vidéo explicative.

Filmé, monté et réalisé par Lionel Froidure, présentateur de la série martiale vu à la TV : En Terre Martiale

Retranscription : Kyudo, la voie de l’arc

Fin 2009, je suis en route pour un stage, et dans la salle à côté du dojo je trouve la pratique d’un art avec une histoire meconnu : le kyudo – la voie de l’arc. Retour sur une pratique bien méconnu.

Le Kyudo est une Voie de développement physique, moral et spirituel, de réalisation de Soi.

L’histoire de l’arc est intimement liée à l’humanité. À son origine, l’arc est une arme de chasse ou de guerre dont la fonction est de tuer. Ainsi, dès que l’archer encoche sa flèche avec l’intention de tirer, il rejoue le drame permanent de la vie et de la mort, de sa vie et de sa mort. Un Maître de Kyudo a dit un jour : « Votre première flèche doit atteindre la cible comme pour tuer un ennemi car si vous le manquez, lui peut vous tuer » . Cette image rappelle à l’archer qu’il doit mettre toute son âme dans chaque flèche, comme si c’était sa dernière : « Une flèche, une vie » . Fortement pénétré de cette évidence, le tir à l’arc au Japon ne s’est pas limité à la fonction utilitaire de tuer mais a été investi d’une dimension symbolique et spirituelle. « L’arc est le réceptacle abritant les qualités du guerrier, les qualités propres de l’arc prenant une signification presque mystique »

Pour le pratiquant de Kyudo, l’arc et les flèches sont des objets de vénération (Tempyo), investis de spiritualité et utilisés avec respect.

Le tir avec un tel arc exige une technique spéciale qui rend hommage aux qualités de l’arc. L’archer, qu’il soit droitier ou gaucher, tient toujours l’arc de la main gauche. Il ouvre l’arc au-dessus de sa tête et amène sa main droite qui tire la corde au-dessus de son épaule gauche. À cet instant, il est dans l’arc. La courbe de l’arc au-dessous de la poignée est considérée comme masculine, dynamique et puissante, et la courbe au-dessus est dite féminine, empreinte de délicatesse et de réceptivité. L’archer exprime cet équilibre universel des contraires pour ouvrir avec élégance, dignité et sérénité un tel arc. « Lorsque l’équilibre dynamique de l’arc se confond avec celui du corps de l’archer, au moment où l’arc et la flèche sont tendus, une figure circulaire d’une grande beauté se forme [] ». La perception et la recherche constante d’une telle harmonie se nourrissent de plusieurs courants de pensée.

N’hésitez pas à me compléter ce mini documentaire avec vos commentaires et réactions ci après.

Merci d’avance et à bientôt En Terre Martiale.

N’hésitez pas à découvrir nos documentaires arts martiaux Vu à la TV sur www.IMAGINARTS.tv

Retrouve mes programmes d’entraînement KARATE à télécharger en format HD MP4

D'autres articles / vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Tu veux progresser ?

REJOINS mon club vidéo privé

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.