Balayage des 2 jambes – Jeudi Karaté [vidéo]

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Lors de ma dernière vidéo de la série Jeudi Karaté, je vous présenté une façon de faire un balayage de la jambe avant : Ashi Barai.

Aujourd’hui, je vous propose de balayer les 2 jambes.

Retranscription de la vidéo : Balayage des 2 jambes

Aujourd’hui, on continue avec Ashi Barai, mais cette fois-ci, c’est les 2 jambes.

La dernière fois, on balayé la jambe avant. Je fauché qu’une seule jambe. Il arrive en combat, et croyez moi, je l’ai passé de nombreuses fois en compétition que ce soit en karaté traditionnel ou jutsu, c’est d’aller balayer les 2 jambes. J’attaque Maite et j’enchaîne avec Gyaku Zuki, et là, je rentre à l’intérieur pour récupérer les 2 jambes. Le mouvement doit être fait en 1 temps. Si on le décompose trop, chose que je fais après, en le décomposant on perd de la vitesse, on perd du mouvement, on doit rester dans l’action. Il ne doit pas y avoir de coupure pour le déstabiliser. Se servir de la vitesse pour pouvoir récupérer ces 2 jambes et ainsi le balayer. Je ne le frappe pas, je le balaye. Je viens récupérer les 2 jambes.

Il est très important, si vous restez trop loin, vous le transformerez en Low-Kick (gedan mawashi geri). C’est très bien, cela marche très bien et il tombe, car il a mal, mais ce n’est pas l’exercice. Je m’engage, l’important, c’est que ma hanche vienne se coller à lui et je pousse comme ceci.

On se remet en face de la caméra.

Je rentre très proche et regardez mon pied, il se place derrière. Je viens pousser avec mon bras, dans le sens opposé de ma jambe. C’est comme un ciseau, c’est croisé. L’idéal est quand il recule sur mon attaque. Il recule, car je lui rentre dedans. Vous voyez dans cette situation, cela ne sert à rien de balayer la jambe avant, car elle n’a plus d’appui. Il faut donc récupérer la deuxième jambe. 1, 2 et je rentre profondément. L’important est de bien placer ces hanches, de s’enrouler et d’être proche.

Deuxième chose, c’est de rentrer et de descendre. Votre centre de gravité doit être plus bas que le sien. Je suis plus grand et donc mon centre de gravité est plus haut. Il faut donc que mon centre de gravité soit plus bas que le sien. Il faut que je descende plus. Si vous êtes plus petit que votre partenaire, c’est un avantage, votre centre de gravité est plus bas. Par contre, si vous êtes plus grand, il va falloir descendre plus bas. 1, 2 et 3. En 1 temps : 123. On le fait une dernière fois.

A vous. Et si vous avez aimé la vidéo, laissez-moi un commentaire, un like et partagez avec vos amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.