7 points clés du Zhan Zhuang – Yi Quan avec Michel Tournerie [vidéo]

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Dans cet épisode 1 sur 4, Michel Tournerie va vous expliquer les 7 points clés du Zhan Zhuang. Il va répondre à une question récurrente chez les élèves : comment s’entraîner seul au Zhan Zhuang sans prendre de défaut ?

7 Points clés du Zhan Zhuang avec Michel Tournerie

Dans cette vidéo, je vous propose Michel Tournerie comme expert du mois. C’est un ami de plus de 20 ans, il est disciple du maître Cui Rui Bin en Yi Quan et qui est 5e dan arts martiaux Vietnamien FFKDA.

[kkstarratings]

REGARDEZ le documentaire YI QUAN, l’art de l’intention

Retrouvez Michel Tournerie sur son site Binh Dinh Toulouse.

Retranscription de la vidéo : 7 points clés du Zhan Zhuang

Bonjour. Aujourd’hui, nous allons parler de Zhan Zhuang.

Le Zhan Zhuang, aussi appelé « posture debout » ou « posture du pilier », « posture de l’arbre », est la pierre angulaire du Yi Quan.

Ce qui prime dans le Zhan Zhuang, c’est la régularité, il faut travailler un peu tous les jours et naturellement, une question qui revient dans la bouche des élèves c’est : Comment est-ce que je peux m’entraîner sans ta présence, seul à la maison, dans un parc, dans un jardin, sur mon balcon ? Peu importe. Donc aujourd’hui, je vais vous donner un certain nombre de clefs qui vont vous permettre de vous autocorriger.

Pour faire la posture, il faut absolument que vous ayez un certain nombre de points en tête quand vous travaillez seul. Ces points-là vont vous permette de vous autocorriger.

Donc 1er point : les pieds. Vous devez avoir les pieds écartés d’environ la longueur d’un pied, donc un point de repère -ce que montre Lionel- : on fait ce geste-là et ça permet d’avoir les pieds à bonne distance.

2ème point : les genoux. Les genoux doivent être légèrement serrés, comme si on retenait un petit ballon de baudruche entre ses jambes, donc il faut exercer une pression qui part de la plante du pied jusque dans l’aine, avec tout l’intérieur des jambes. Attention, cela doit rester très léger.

3ème point : le bassin. Mets-toi de profil … On va maintenir le bassin en rétroversion, de façon à avoir le dos bien droit et gommer le creux des reins, de façon à étirer la totalité de la colonne vertébrale, comme si on voulait planter le coccyx dans le sol. Lionel va prendre la posture qui s’appelle Fu An Zhuang (?), une posture simple pour démarrer.

4ème point : les épaules. Il faut que les épaules soient relâchées le plus possible et légèrement vers l’avant. Pour ce faire, il va rentrer un petit peu la poitrine de façon à ouvrir le dos.

5ème point : les coudes. Les coudes doivent être bien écartés de façon, encore une fois, à accentuer cette ouverture du dos.

6ème point : les mains. Il faut qu’elles soient ouvertes et distantes d’à peu près deux poings ; vous voyez, à peu près cette distance-là.

Dernier point, le plus important : la position de la tête. Il faut tirer le sommet du crâne vers le plafond pour étirer la colonne vertébrale. Donc ici, imaginez comme si votre tête était posée contre un mur ou comme si vous aviez un fil au sommet du crâne accroché au plafond. Le menton est légèrement rentré et le regard est légèrement au-dessus de la ligne d’horizon, de façon à ne pas baisser la tête. On a souvent tendance, quand on débute, à regarder ses pieds, c’est un problème qu’il faut éviter.

Vous avez les points clés pour faire votre posture tout seul : 6 points clés + 1.

Petit moyen mnémotechnique pour vous en souvenir, pensez aux articulations : chevilles, genoux, hanches, épaules, coudes, poignets, plus la tête. Une fois que vous avez ça, pendant que vous faites votre posture, faites-vous votre petite checklist et repassez tous ces points en revue en continu.

Donc maintenant, vous avez toutes les clefs pour vous autocorriger, mais rappelez-vous que le plus important dans la posture, c’est :

1/ le relâchement : il faut absolument être relâché le plus possible quand on pratique,

2/ l’intention : il faut absolument qu’une intention guide chacune de vos postures ; rappelez-vous de l’image mentale, concentrez-vous dessus pour faire naître la sensation, sur cette image mentale et pas une autre,

3/ la régularité : la régularité prime sur tout le reste. Entraînez-vous régulièrement, si possible 20 minutes par jour, 1 heure si vous pouvez.

Dîtes-vous bien que le Yi Quan, c’est un Art Martial qui se pratique sur le long terme, donc n’attendez pas des résultats immédiats au bout de quelques semaines, plutôt quelques mois, voire quelques années avant de ressentir des effets visibles sur votre corps.

Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à la « liker » et retrouvez-nous sur le site Internet de l’école Binh Dinh pour en savoir plus sur le Yi Quan et la pratique du Zhan Zhuang, et également sur Imagin’Arts Tv pour voir d’autres vidéos. A bientôt !

 

✅ Télécharge le lexique des techniques de karaté au format PDF pour REVISER le nom des techniques.

D'autres articles / vidéos
Imagin Arts

Imagin Arts

Le blog de Imagin' Arts TV : vidéos - news - stages - interviews - photos - ebook... Suivez nous sur Twitter @imaginarts et rejoignez-nous sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.
Choisis ton cadeau !

Articles récents

Stages avec Lionel

Télécharge mon Mémoire du 6ème dan

Les notions indispensables dans les arts martiaux. 

Ton recevras un email avec un lien pour télécharger gratuitement mon mémoire au format PDF. Si par la suite, mes emails ne t’intéressent plus, tu peux te désinscrire en cliquant sur le lien en bas de chaque email. 

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.