Forme et non forme ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Souvent les pratiquants de karaté ou tout autres art martial confondent « être sans forme » et « ne pas être esclave de la forme », ce qui est tout à fait différent.

La forme est là pour forger un corps le TAI.

Avec le corps vous pourrez comprendre et appliquer la technique : GI.

Et seulement après l’esprit recouvrera le tout : le SHIN.

Ainsi, vous pourrez vous soustraire de la forme après avoir passé ces étapes tout en gardant les principes : Shin Gi Tai.

A méditer.

Télécharge mon mémoire du 6ème dan au format PDF Au programme : Ma-ai, Hyoshi et Yomi

Les dernières parutions
Lionel Froidure

Lionel Froidure

Fondateur de Imagin' Arts - CN 6ème Dan Karaté - CN 5ème dan Arnis Kali - Professeur diplômé d’état DEJEPS - Instructeur Arnis Kali 3ème degré WADR - Enseignant au Blagnac Arts Martiaux - Ma citation : "Pour être un pratiquant il faut pratiquer. Alors pratiquons. » - J’adore partager mes connaissances pour vous permettre de progresser que ce soit au dojo, en stage et bien sur dans mon club vidéo privé.

Un Commentaire

  1. Les formes, quelque soient leurs appellations, sont à mon avis des outils pédagogiques. Leur apparition dans les arts martiaux est relativement récente (milieu du 20e siècle pour la plupart), et ont permis de diffuser des apprentissages.
    Formes de corps, recueils techniques et, même au-delà, illustrations de principes martiaux ou philosophiques, il me semble qu’il existe plusieurs niveaux de lecture possibles selon la maturité du pratiquant.
    Ceci dit, comme tout outil, le résultat du travail accompli grâce à lui dépend de l’utilisateur et du maître qui le guide.
    Je dirais qu’il s’agit de livres vivants, qui permettent de transmettre des connaissances tant physiques, que techniques et intellectuelles.
    Mais lire un livre n’a jamais fait d’un lecteur un écrivain, un poète ou un orateur. Pour citer un frère d’arme « Pour être un pratiquant, il faut pratiquer… »
    La liberté, elle, est plus complexe à enseigner: intuitive pour les néophytes et accomplissement pour les gradés, elle semble parfois inaccessible aux pratiquants intermédiaires, surtout si leur enseignement est académique… à moins d’avoir une âme de guerrier!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma newsletter 100% KARATE !

Vérification humaine *

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.
Choisis ton cadeau !

Articles récents

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.