Crispation ≠ Contraction en karaté

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Dans ce vlog #5, je t’explique pourquoi la crispation et la contraction ne sont pas identique.

——————————-

Découvre tous mes documentaires En Terre Martiale

Documentaires aussi disponible en format VOD sur YouTube !

Contraction et crispation dans le karaté et les arts martiaux

Voyons un petit peu la différence entre « contraction » et « crispation ».

Dans le monde des arts martiaux, les pratiquants sont malheureusement souvent crispés, en pensant juste être contractés. Donc on parle souvent de contraction, décontraction dans le Karaté, mais souvent c’est décontraction et crispation. Donc : « Grrrrrrrrrrrrrr », comme ça, il y a même le bras qui bouge, etc. !

Le problème, c’est qu’il y a une crispation musculaire, donc cela veut dire que le muscle se crispe totalement et là, ce n’est absolument pas bon parce que vous ne pouvez plus rien faire, il n’y a aucun transfert d’énergie, il y a juste une crispation, c’est-à-dire un blocage complet de tous les muscles qui se contractent au maximum.

Il est important de comprendre, par exemple quand je viens frapper, que la contraction vient d’ici, avec le grand dorsal, le sous-épineux, le petit rond et le grand rond … Bref ! Je vous mets juste à côté un petit schéma.

Il faut bien faire contracter cette partie. Mais souvent, ce que l’on voit et je vais me mettre de face comme cela, vous allez bien voir, c’est cela … Cela veut dire que cela contracte ici, au niveau du deltoïde et du trapèze. Ce n’est pas bon !

Vous êtes ici, donc là vous envoyez et même quand j’envoie un crochet, j’ai mon épaule ici. D’accord ? Un coup de poing, c’est la même chose, la contraction vient d’ici.

Si vous contractez toute cette région, ce n’est pas bon. De plus, ça va vous mâcher les muscles, mais en même temps ça va faire quoi ? Cela va désolidariser l’épaule, donc toute la ceinture scapulaire de votre tronc.

Donc même si vous engagez votre hanche et que vous décollez ici, il n’y a plus de lien entre le corps et la ceinture scapulaire ou l’épaule, donc le bras au final.

Donc vous devez envoyer au niveau des hanches, garder l’épaule basse, en contractant toute cette région, donc ici.

Après, je suis là, je garde toujours une réserve au niveau du tendu du bras pour ne pas abîmer mes articulations.

Je donne souvent cet exemple à mes élèves : prenez un stylo dans la main, comme ceci, serrez très fort et pendant que vous serrez très fort, essayez d’écrire … Eh bien, vous allez écrire comme un enfant, un bébé qui prend pour la première fois son stylo et qui essaie, ou alors il est comme ça, il va écraser la mine … C’est l’enfer ! Quand vous tenez un stylo, vous le tenez fermement pour ne pas qu’il glisse de vos doigts, mais en même temps il y a cette légèreté du mouvement, donc en fait il y a une contraction contenue, une contraction juste nécessaire, il n’y a pas de sur-contraction. Si je sur-contracte au maximum, je deviens crispé. Vous ne devez pas être crispé, mais juste contracté.

Donc quand vous voulez transférer de l’énergie, vous devez avoir une contraction pour bien aligner toutes les articulations dans le bon axe, transférer l’énergie qui vient des hanches et pour pouvoir l’envoyer derrière, avoir la contraction d’abord ici, dans cette partie-là, toute cette région, l’épaule basse. Pour avoir l’épaule basse, il faut contracter ici et après, vous allez sentir que là, ça va vers le bas ; il ne faut pas sentir cette région se contracter complètement, ce n’est pas bon !

Cette région va se contracter parce que vous êtes crispé, que vous levez l’épaule et que vous voulez envoyer tellement d’énergie que vous vous crispez.

Vous devez donc absolument penser à vous décontracter pour pouvoir envoyer « de la pêche » et en contrôlant bien derrière.

Donc pensez-y : contraction, c’est différent de crispation.

Mon DVD Karaté Défense

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.