Ne pas bloquer en croix ! Arnis Kali [vidéo]

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Dans cette nouvelle vidéo de la série Lundi Arnis, je t’explique POURQUOI il ne faut PAS bloquer en croix sur une attaque au couteau.

Aujourd’hui, pourquoi il ne faut pas bloquer en croix une attaque au couteau ?

Christophe va m’attaquer une pique au couteau dans l’abdomen et voici ce que l’on voit très, trop souvent un peu partout en ligne. On voit ici aussi ce type de blocage en croix contre une attaque de haut en bas en tenue pique à glace. Ce n’est surtout pas à faire !

On va recommencer et je vais t’expliquer pourquoi il ne faut pas le faire. Même si j’enlève mon corps, j’ai bien bloqué, ce n’est pas ça le problème, c’est qu’à partir d’ici voilà ce qui va se passer. Il va retourner la lame, la retirer et me couper mes veines en sortant. Et exactement pareil en haut. Je suis puissant dans mon blocage, mais il ne va pas rester là. Il va ressortir et me découper les poignets et tu n’as pas envie de ça. N’est-ce pas ? La croix permet de bien bloquer, mais si c’est quelqu’un qui sait manier un couteau, il va pas rester là, il va me couper en restant après m’avoir frappé avec son autre main.

Donc on peut faire presque la même chose, mais comme tu vois, ma croix est plus espacée et je suis surtout sur le côté. Il est aussi en contrôle sur le côté pour éviter que je le frappe. Il attaque, je pivote, je laisse passer et je frappe. Identique ici. Je ne reste pas ici sinon il va me couper. Je vais aller à l’intérieur, c’est presque pareil. Si j’ai l’automatisme de bloquer en croix, ne restes pas là, bouge. Ensuite, j’enchaîne, frappe et je cours pour ma vie. N’oublie pas que la première défense, c’est de courir. Donc apprends à courir 🙂

A bientôt pour une prochaine vidéo, et n’oublie pas de t’abonner à la newsletter 100 % Arnis Kali.

Ciao.

2 Comments

  1. À mon sens, le problème que tu mets en avant est moins la Croix elle-même, qu’un temps d’arrêt sur ce blocage. Tel que je l’avais appris voici de très nombreuses années, le mouvement s’enchaîne immédiatement par un mouvement du corps initié par un taïsabaki et une clef au bras. (Méthode Kawasaki de self defense.
    Toutefois, mon avis actuel est que les mains vides, face à une personne armée d’un coutea, déterminée, et sachant quelque peu l’utiliser, les chances sont …. disons très très maigres.
    Une vidéo, des plus intéressantes, à visionner jusqu’au bout : https://www.dailymotion.com/video/x1i0y2?start=5

    1. Merci Alain pour ton commentaire.
      Le problème du temps d’arrêt n’est pas simplement valable sur ce blocage mais tous les blocages. S’arrêter, c’est donner l’occasion à son agresseur/partenaire de reprendre le hyoshi(rythme) à son avantage et ainsi contre-attaquer facilement. Malheureusement, sur une attaque base au couteau, on voit beaucoup trop d’enseignant toujours enseigner cette technique et en disant, je ne sais pas ce qui est le plus grave, que cette technique mettra les élèves en sécurité. Quelle blague. La croix de base est une grosse erreur contre un couteau, et comme tu le précises, un temps sur ce blocage est une deuxième erreur.
      J’avais déjà vu des vidéos de ce style. La principale erreur des policiers étant de vouloir dégainer plus vite que l’agresseur. Grave erreur. Devrez gérer l’agresseur et sa distance en premier. Mais c’est dans leur formation de sortir l’arme. 1 sur 85 à réussi à se défendre dans la vidéo. Surement qu’il n’a pas dégainer son arme en premier (ou c’est Luky Luke 🙂 ) – Peut être que ce 1 travaille plus intelligemment. Contre un attaque au couteau les chances sont maigres mais elles existent sauf si on fait des techniques inappropriés, là elles sont de zéro.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.