Rejoins mon Club Vidéo Privé
avec une nouvelle vidéo exclusive par semaine !!!

Prendre de la distance

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Nous sommes de véritables accros à l’entraînement, et manquer un entraînement est un véritable supplice. Moi en tout cas, je suis comme ça.

En cette période de fin d’année, les vacances sont les bienvenues pour prendre de la distance par rapport à notre entraînement et à notre enseignement (si tu enseignes).

Prendre du recul

C’est un vrai problème de ne pas savoir s’arrêter, de ne pas savoir prendre du recul, de ne pas savoir prendre de la distance par rapport à sa pratique. On est complètement accros au dojo, à la sueur 🙂 Nous sommes des chercheurs, des insatisfaits, voulant constamment nous améliorer, et, pour cela, on sait qu’il faut s’entraîner. Le problème c’est que, sans cette prise de distance, on est pris dans un engrenage, une routine de travail, d’effort, et l’on manque souvent de perspective par rapport à notre futur. Et les ressources de notre corps s’épuisent petit à petit.

Accros du tatami

Je suis un accro du tatami et des arts martiaux. Je m’entraîne et j’enseigne. Mais, en plus, je filme et monte des vidéos d’arts martiaux. Je suis totalement dans les arts martiaux ; un professionnel dans tous les sens du terme. J’aime ma vie. Mais j’ai beaucoup de mal, comme beaucoup, à prendre du recul. Je ne suis pas quelqu’un qui va prendre une semaine de vacances à lézarder sur le sable, et à ne rien faire à part bronzer et siroter une noix de coco. Je suis comme ça, je n’y arrive pas. Une journée à ne rien faire et je commence à m’ennuyer sérieusement. On n’est pas tous câblés pareil. Certains d’entre vous le peuvent, mais pas moi. Je dois être une sorte d’hyperactif. Même en vacances, je m’entraîne, je me filme sur la plage à faire des enchaînements d’Arnis Kali, j’écris sur mon carnet martial, je lis des ouvrages martiaux ou santé, je regarde des vidéos didactiques… J’essaye d’être le plus productif possible. Les rares moments où je ne suis pas productif, c’est quand je regarde des séries avec ma femme le soir, et quand je suis avec ma famille.

Dans le monde de la vidéo, et plus particulièrement du montage, il est important de prendre du recul par rapport à sa timeline (montage). Tous les monteurs passent des journées le nez dans l’écran à construire une histoire, à choisir les passages à montrer, à choisir les séquences pour que la lecture finale soit fluide et logique. Sans ce travail de fourmi, le final est bâclé. Tous les monteurs le savent, il faut quitter le projet au moins un jour par semaine et travailler sur autre chose, pour revenir avec un esprit « neuf ». J’arrive plus facilement à prendre du recul par rapport à mon écran que par rapport au dojo.

Comment prendre de la distance ?

Prendre du recul ne veut pas dire arrêter tout court. Non, on change de sujet, on regarde ailleurs, on regarde autrement. Voilà comment je vais prendre de la distance pour ces prochaines vacances. Je vais tout d’abord ne plus m’entraîner à mon dojo (en extérieur de préférence si le temps le permet). Je vais lire les livres que j’ai mis de côté depuis trop longtemps et en relire d’autres. Je vais laisser mon esprit dériver et écrire sur mon carnet ce qui me vient à l’esprit. Mais ça, c’est moi. Je sais comment je fonctionne. Et toi, sais-tu comment tu fonctionnes ? Sais-tu comment tu vas faire pour te déconnecter ?

livre karate kyohan funakoshi

Il est important de comprendre que, pour vraiment prendre du recul, pour avoir un recul bénéfique, il faut bien se comprendre.

Si tu es plutôt de type introverti, tu vas aimer te retrouver seul, réfléchir, penser, lire ; avoir du temps que pour toi. Je suis plutôt comme ça.

D’autres, pour se ressourcer, ils ont besoin de voir du monde, de passer des journées entières avec des amis, de la famille, dans des expositions, etc. J’aime mes amis et ma famille, je prends beaucoup de plaisir avec eux, mais, pour me ressourcer, j’ai besoin de temps pour moi, de temps où je suis seul. En revanche, quelqu’un qui se ressource à travers l’interaction avec autrui va bouillonner et perdre toute son énergie s’il reste seul. Il a besoin des autres pour se ressourcer. Il se « nourrit » de la force des autres.

Comme je le disais, chacun est différent. Et, une fois qu’on l’accepte, on arrive à prendre de la distance efficacement ; un recul qui nous permet de nous ressourcer et de repartir à fond.

Je vous souhaite à tous de passer de très bons moments, en solitaire, en famille, avec vos amis et êtres chers, pour vous permettre de commencer l’année qui va commencer avec un corps reposé, et avec le cœur et l’esprit prêts à accomplir de belles et grandes choses. Bonnes fêtes et bonne prise de distance 😉

Connaître les autres, c’est sagesse. Se connaître soi-même, c’est sagesse supérieure. Imposer sa volonté aux autres, c’est force, se l’imposer à soi-même, c’est force supérieure. Lao-Tseu

EnregistrerEnregistrer

SOLDES ETE  sur mes DVD Karaté Défense, Karaté Shotokan et documentaires

D'autres articles / vidéos

6 Comments

  1. Merci pour ton article Lionel, c’est rassurant de ne pas se sentir seul. Je finissais pas penser que j’étais un extra terrestre (avis de ma famille) nous sommes le 24 , je pars pour 15 kms de pleine campagne . Seul à courir dans des zones inhabités me permets de me ressourcer. L’esprit vide du combat ? Joyeux Noëls en famille .amicalement

  2. Prendre de la distance avec l’enseignement ? Oui, c’est souvent une bonne chose. Cela permets de faire le point, de se remettre en question. Un peu de recul et un regard dans « le miroir »……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoins ma newsletter 100% arts martiaux !

Vérification humaine *

Salut les budokas

lionel froidure karate

Je suis Lionel Froidure, budoka, karatéka, arnisador, réalisateur de nombreux DVD d’arts martiaux, présentateur des documentaires En Terre Martiale et j’adore partager mes découvertes pour vous aider à progresser. Au-delà de la transmission, mon but est d’inspirer les pratiquants à s’entraîner et de vivre leurs rêves comme moi.

Articles récents

Stages avec Lionel

PROMO ETE

sur mon club
vidéo privé

+ 40h de vidéos
+ 1 vidéo tous les lundis

Ce site utilises des cookies pour s'assurer de vous proposer la meilleure expérience de mon site.